Cinq conseils pour améliorer votre site de commerce électronique

Publié le 14/02/2009 à 00:00

Cinq conseils pour améliorer votre site de commerce électronique

Publié le 14/02/2009 à 00:00

Le ralentissement économique a du bon : les entreprises ne sont plus accaparées par un quotidien frénétique et elles peuvent prendre le temps de réfléchir à leurs pratiques Internet. Voici cinq pistes de réflexion pour rationaliser vos activités en ligne.

1 Apprennez comment fonctionne votre site

C'est le moment de développer des compétences à l'interne pour gérer et faire progresser votre site Internet. "Cela vous permettra d'arrêter de débourser des frais importants de services-conseils en TIC", remarque Raj Khera, président de l'entreprise américaine Khera Communications.

2 Renégociez vos contrats de livraison

Si vous vendez en ligne sans tenir de stocks, profitez-en pour revoir vos contrats avec vos partenaires qui gèrent les marchandises en stock et les expédient à vos clients, suggère M. Khera. Et pourquoi pas prendre le temps de trouver de nouveaux partenaires ?

3 Renforcez votre base de données clients

Les gourous de la publicité clament qu'ils ne faut pas céder au réflexe de comprimer ses dépenses publicitaires en temps de crise; il faudrait plutôt les augmenter pour attirer des clients.

C'est un point de vue... de publicitaire ! Car il ne faut pas oublier qu'"il est 10 fois plus coûteux d'attirer un nouveau client que de fidéliser un client actuel", observe Jean-François Renaud, consultant Web d'Adviso. Les cyberdétaillants ont tout intérêt à améliorer leurs relations avec leurs clients actuels... et à bien les connaître. Tout bon cybercommerçant devrait avoir en main la quasi-totalité des adresses de courriel de ses clients et communiquer fréquemment avec eux.

"L'infolettre (newsletter, en anglais) demeure un outil sous-exploité", remarque M. Renaud.

4 Concentrez-vous sur le taux de conversion

Le taux de conversion de votre site correspond à la proportion de visiteurs qui ont effectué l'action recherchée (achat, inscription à un concours, etc.) par rapport au nombre total de visiteurs de votre site.

Or, trop de cyberdétaillants canadiens et québécois s'efforcent seulement d'attirer sur leurs pages un volume croissant d'internautes, sans se soucier de savoir si leur stratégie permet de convertir ces visiteurs en acheteurs. Il est temps de commencer à suivre assidûement le taux de conversion.

5 Réduisez le taux de rebond de vos pages

Pour savoir lesquelles de vos pages plombent votre taux de conversion, mesurez leur taux de rebond. Ce taux correspond au pourcentage d'internautes qui ont consulté une page et qui ont quitté le site immédiatement après. Une page au taux de rebond élevé cause souvent l'arrêt du processus d'achat en ligne de l'internaute.

Les raisons d'un taux de rebond élevé ? Le contenu, l'affichage ou encore le design laissent à désirer.

"Analyser régulièrement les taux de rebond permet d'améliorer les pages de son site rapidement et ne pas perdre de ventes en ligne", souligne M. Renaud.

jerome.plantevin@transcontinental.ca

À la une

Québec veut 25 000 éducatrices en services de garde d'ici 2026

Il y a 32 minutes | La Presse Canadienne

C’est un total de 295 millions $ qui seront consacrés à différentes mesures.

Entreprises et consommateurs prévoient une forte inflation, selon la banque centrale

L’inflation est le problème économique le plus important pour les consommateurs.

Des lignes aériennes demandent de mettre fin aux tests de dépistage à l'arrivée

Il y a 43 minutes | La Presse Canadienne

Air Canada, WestJet et l’aéroport Pearson demandent un transfert de la capacité de test des aéroports vers la communauté