" Nous ne sommes pas là pour nuire à qui que ce soit "

Publié le 20/03/2010 à 00:00

" Nous ne sommes pas là pour nuire à qui que ce soit "

Publié le 20/03/2010 à 00:00

Les Affaires - Tou.tv a été lancé à la fin janvier. La publicité n'est pour l'instant présente que dans quelques émissions...

Geneviève Rossier - Cela prend un certain temps pour établir l'offre. Il faut que le marché publicitaire s'adapte, d'autant plus que nous avons gardé relativement secret le lancement du site, afin de susciter l'effet de surprise.

LA - Tou.tv sera-t-il rentable ?

G.R. - Aujourd'hui, les plus fortes hausses des investissements publicitaires sont dans la pub vidéo adaptée au Web. La gratuité de notre offre est accompagnée d'un modèle soutenu par la publicité, celui de Radio-Canada. Grâce à Tou.tv, nous proposons une stratégie 360 de revenus et de ventes. Nous vendrons des forfaits pour la télé et le Web.

L.A. - Radio-Canada ne se cannibalise-t-elle pas en offrant ses émissions à la fois à la télé et sur le Web ?

G.R. - Non, nous ne nous cannibalisons pas avec Tou.tv. Nous savons où est l'auditoire, qui choisit de visionner ses émissions quand il le veut. Tou.tv est la suite de ce que Radio-Canada offre sur son site Web. Les émissions qui obtiennent le plus de succès à la télé sont aussi celles qui en ont le plus sur le Web.

L.A. - Tou.tv influencera-t-elle les ventes ou les locations de séries télé ?

G.R. - Notre modèle d'affaires est encore en développement. Mais nous faisons tout pour aider les producteurs à récolter des revenus de la diffusion en ligne. Nous ne sommes pas là pour nuire à qui que ce soit. Nous voulons faire la promotion des émissions en français. Nous nous adaptons aux nouvelles réalités. Le Web offre une grande flexibilité.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.