12 conseils pour sortir des fêtes indemne

Publié le 01/11/2009 à 00:00

12 conseils pour sortir des fêtes indemne

Publié le 01/11/2009 à 00:00

Les fêtes approchent. Voici quelques conseils pour sortir sain d'esprit de ce marathon et pour protéger vos finances des assauts du père Noël qui sommeille en vous.

Pensez-y longtemps à l'avance

C'est connu : c'est en s'y prenant à la dernière minute qu'on risque de payer trop cher pour un cadeau qui ne plaira pas. Le syndrome du magasinage de dernière minute est particulièrement répandu chez les hommes.

Pourtant, il y a plusieurs avantages incontestables à planifier ses achats à l'avance :

Des économies importantes Lisianne Blanchette, avocate conseillère pour Option consommateurs, suggère de surveiller les soldes tout au long de l'année. En juillet et en août dernier, certains magasins à grande surface donnaient jusqu'à 70 % de rabais sur l'ensemble de leur marchandise. Une tradition s'instaure aussi au Canada : le Boxing Day d'après Noël. Les grandes surfaces veulent écouler leurs marchandises et offrent par conséquent des soldes intéressants.

Des occasions multiples de négocier Les Canadiens aiment négocier, particulièrement quand ils magasinent pour une voiture ou pour un appareil électroménager. Pourquoi ne pas utiliser vos talents de négociateur à l'achat d'une montre ou d'un appareil électronique ? Une étude américaine publiée par la Consumer Unions of United States montre que les négociations s'avèrent fructueuses dans 83 % des cas. Face à un client insistant, ce sont les tarifs hôteliers, les vêtements et les frais liés aux téléphones cellulaires qu'un vendeur sera le plus enclin à baisser. Durant les périodes creuses, les commerçants ont plus de difficulté à écouler leurs stocks et se montrent plus ouverts à la négociation.

Une réduction de stress Le fait d'échelonner vos achats sur un an vous permet d'aborder les fêtes de manière sereine et de donner un répit à votre carte de crédit, particulièrement sollicitée à la fin de l'année. Surveillez les magasins comme certains entrepôts Costco, qui sont parmi les premiers à garnir leurs étalages de produits de Noël... dès la troisième semaine de septembre !

Un budget équilibré Le meilleur moyen de ne pas laisser la "magie" de Noël vous ruiner est d'établir un budget réaliste et de déposer systématiquement de l'argent dans un compte consacré aux fêtes de Noël tout au long de l'année. Si votre budget est de 600 dollars, vous n'avez qu'à effectuer un virement automatique de 25 dollars par paie. Vous devez inclure les dépenses liées à la réception, y compris l'épicerie (nourriture, café), les boissons alcoolisées et les décorations (nappes de Noël, bougies, etc.). Déterminez un montant total qui soit réaliste, conseille Marie J. Lachance, professeure au Département d'économie agroalimentaire et des sciences de la consommation à l'Université Laval. L'argent sera ensuite réparti par poste de dépenses, c'est-à-dire par catégorie de cadeaux. "Les cadeaux "primaires" sont offerts aux parents ou aux enfants, explique la spécialiste. Les cadeaux "secondaires" sont ceux qu'on échange au travail et entre amis. Enfin, le poste "tertiaire", souvent négligé mais à considérer dans le budget, touche les dépenses liées à la nourriture quand on est l'hôte, et aux boissons alcoolisées quand on est l'invité (bouteilles de vin ou de porto, bière, etc.). Ce qu'il faut retenir : dépensez selon vos moyens !"

Profitez d'Internet

Internet est une invention merveilleuse, particulièrement quand les magasins sont bondés et que les rues sont pleines de "sloche". Grâce à lui, vous pourrez :

Acheter en ligne Pour beaucoup de personnes, notamment les hommes, arpenter les allées de magasins en pleine effervescence est un supplice. Pourquoi alors ne pas se tourner vers ce qu'Internet a de meilleur à offrir : le magasinage en ligne. "Les sites d'enchères comme eBay vous permettent de miser sur les articles à offrir en cadeau", propose le consultant Web Claude Gélinas. Sur eBay, vous pouvez réaliser de bonnes affaires sur des produits neufs. On y trouve de tout. Amazon.ca est également un des sites favoris des consommateurs en ligne, et vous y trouverez musique, films, séries télévisées, romans, produits électroniques, jeux, etc.

Dire oui à la pub Le Web a libéré le génie (bon ou mauvais, c'est selon...) des publicitaires qui font tout pour attirer l'acheteur. Sachez donc en profiter ! Le magazine Consumer Reports, la bible de la consommation aux États-Unis, a visité 100 des plus grandes boutiques en ligne de son territoire. Son conseil ? Abonnez-vous gratuitement aux infolettres de vos magasins favoris. Les entreprises québécoises emboîtent le pas rapidement. Les internautes sont souvent les premiers informés sur les soldes à venir, les rabais aux membres, les dates de liquidation de marchandises, les bons de réduction en ligne, les codes promotionnels et tous les autres moyens mis en oeuvre pour vous attirer dans les boutiques.

Utiliser les réseaux sociaux De plus en plus de magasins font leurs promotions sur les sites de réseautage social en ligne. Facebook et Twitter sont les coqueluches de l'heure. Vous pourriez, par exemple, recevoir une alerte dès que Sears lance une promotion, un solde, un concours, etc. Les boutiques de vêtements vous envoient leurs catalogues avec les promotions en cours. Alors, cherchez vos magasins préférés sur les réseaux que vous fréquentez.

Comparer les prix Très populaires aux États-Unis, les sites Internet de comparaison des prix commencent à percer chez nous. Ils affichent un catalogue des produits de consommation les plus en demande. Leurs moteurs de recherche les repèrent facilement et vous fournissent la liste des prix et des magasins où vous pouvez vous les procurer.

La configuration des sites les plus populaires est presque toujours la même. L'article sélectionné propose une fiche technique détaillée. Très souvent, on y lira les commentaires d'autres consommateurs et d'experts en consommation. L'excellent site PriceGrabber.ca reste neutre et transparent. Il présente l'affiliation des spécialistes consultés.

On peut ensuite accéder facilement à la boutique virtuelle des commerçants et conclure la transaction directement sur leurs sites.

Le géant Yahoo! offre un outil comparateur de prix sur son site québécois. La "planchette de calcul", comme il l'appelle, présente grosso modo les mêmes caractéristiques que PriceGrabber. Vous vous créez d'abord une liste des produits à comparer, puis le programme affiche les prix et tous les détaillants qui les offrent.

Nextag Canada se démarque de ses concurrents. Son approche est semblable à celle des deux autres sites. De plus, vous pouvez consulter un graphique qui montre l'évolution du prix dans le temps. Par exemple, on peut constater une hausse ou une baisse du prix en fonction des semaines précédentes. Cet outil pourrait vous aider à savoir quand - et même où - traquer les meilleures aubaines.

Méfiez-vous de... vous !

Rappelez-vous : vous seul avez le contrôle de vos dépenses... jusqu'à ce que vous en perdiez la maîtrise. Pendant les fêtes, c'est fréquent. Alors...

Allégez votre portefeuille Le père Noël est votre idole et vous vous sentez généreux ? Eh bien, délestez votre portefeuille de votre carte de crédit et gardez-y seulement une somme d'argent raisonnable, conseille Benoît Duguay, directeur des communications du Centre international de formation et de recherche en tourisme et professeur au Département d'études urbaines et touristiques de l'Université du Québec à Montréal.

Choisissez la bonne carte de crédit Vous suivez difficilement le conseil précédent et vous êtes du genre à ressentir les excès des fêtes jusqu'à la Saint-Jean-Baptiste, particulièrement en ce qui concerne le solde de votre carte de crédit ? C'est peut-être le moment d'opter pour une carte de crédit qui offre le taux d'intérêt le plus avantageux. Toutes les institutions financières en ont une. Par exemple, Desjardins propose la Visa Or Modulo de Desjardins à un taux à 9,9 % en tout temps, soit le plus avantageux sur le marché.

Restez simple

On se lasse vite des cadeaux de Noël, mais rarement des gens qu'on aime. Multipliez les occasions de passer de bons moments ensemble et...

Faites des cadeaux gagnant-gagnant "Pourquoi ne pas offrir un billet de spectacle ou de théâtre ? Ce genre de cadeau "deux en un" profite tant au donateur qu'au receveur", suggère Lisianne Blanchette, avocate conseillère pour Option consommateurs. Planifiez votre sortie pour pouvoir souper avant le spectacle ou prendre un café après. Les adeptes de la simplicité volontaire y voient un cadeau hybride qui combine la consommation d'un bien aux moments passés avec la personne fêtée. Déclinaison sur le même thème : offrez du temps. Que ce soit pour garder les enfants de votre grande soeur ou pour donner un coup de main à votre petit frère qui se lance dans les rénovations.

Faites-vous un cadeau de groupe Remplacez l'échange de cadeaux en investissant en groupe le montant prévu pour chaque cadeau. Si vous étiez convenus d'une limite de 50 dollars par personne, vous vous retrouverez avec une activité d'envergure qui plaira à tous.

aplus@transcontinental.ca

À la une

Un patron qui veut son bien

Édition de Octobre 2021 | Denis Lalonde

BILLET. La fermeture du capital d'Exfo n'a pas permis de créer un maximum de valeur pour les actionnaires.

Le risque crypto pèse plus sur la Bourse qu’on ne le croit

Il y a 28 minutes | François Remy

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Les cryptos se montreraient contagieuses s’infiltrant dans les placements et les trésoreries.

À surveiller: Alcoa, Bank of America et Morgan Stanley

10:45 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Alcoa, Bank of America et Morgan Stanley? Voici quelques recommandations d'analystes.